Neuf Vampire : L'âge des ténèbres deluxe édition (20ème anniversaire) Agrandir l'image

Vampire : L'âge des ténèbres deluxe édition (20ème anniversaire)

Neuf

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 12 points de fidélité. Votre panier totalisera 12 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 2.40 CHF.


125.00 CHF

Ajouter à ma liste

En savoir plus

Imaginez des villages médiévaux, isolés dans les ténèbres. Imaginez des cathédrales illuminées par les torches des fanatiques religieux. Imaginez des forêts impénétrables, hantées par des créatures dont les hurlements résonnent dans la nuit. Imaginez les volets qui claquent à votre approche, les regards apeurés, les gens qui se signent. Vous ne craignez que vos semblables, et vous avez, par goût ou par nécessité, voué votre immortalité à la lutte pour le pouvoir, pour votre survie. La nuit est à vous, elle vous appartient. Enfin, c'est ce que vous croyez, parce que la vie d'un vampire au Moyen-Age n'est pas des plus faciles... Vampire : Dark Ages décline le principe de Vampire : la Mascarade, en l'adaptant au Moyen-Age. Le contexte est celui de l'Europe en l'an 1199, en pleine époque des croisades, des bâtisseurs de cathédrale, et des premiers échanges commerciaux. L'ambiance "gothique-punk" du Monde des Ténèbres devient au XIIe siècle "médiéval-sombre", et l'Europe de fiction du jeu est fortement marquée par l'obscurantisme, la superstition, et le surnaturel. Des monstres sont tapis dans l'ombre, la magie est une réalité, et qui veut être prudent ne sort pas de chez lui à la nuit tombée.

Le concept à la base du jeu est le même que celui de Vampire : la Mascarade : les vampires sont des prédateurs nocturnes figés éternellement dans un état entre la vie et la mort, déchirés par un conflit intérieur entre leur partie humaine, et la bête assoifée de sang qui sommeille en eux. La malédiction vampirique, transmise par morsure de "génération" en "génération", remonterait à Caïn, père de tous les vampires et "grand-père" des fondateurs des clans de vampires.
La division clanique est à la base de la société vampirique que les "caïnites" ont constitué en marge de celle des mortels : treize lignées existent, fondées par les treize vampires de troisième génération qui se sont révoltés contre les enfants de Caïn, de seconde génération. Chaque clan apporte en héritage à ses membres un caractère, des capacités, des affinités et des faiblesses héréditaires. Outre son appartenance clanique, la position d'un vampire vis-à-vis de ses pairs est basée sur son ancienneté. L'âge, et le nombre de générations qui séparent le vampire de Caïn, le premier d'entre eux, conditionnent le statut social du "caïnite".

A la différence des vampires modernes, les vampires du XIIe siècle sont marqués par le mysticisme de leur époque, et s'interrogent sur la raison de leur damnation. Certains ont même réussi à concilier leur foi de mortel et leur code de conduite vampirique. De plus, à cette époque, les treize clans de vampires ne se sont pas encore divisés en deux sectes ennemies.
D'ailleurs, ces treize clans sont notablement différents de ce qu'ils seront quelques siècles plus tard : les Brujahs gardent encore une trace de leur passé d'érudits, les Ventrues commencent seulement leur ascension vers le pouvoir, les Cappadociens n'ont pas encore été supplantés par les Giovanni, les Tremeres viennent juste d'apparaître, les Malkavians sont pétris de religiosité et de spiritualité, les Lasombras et les Tzimisces vivent sous le poids de l'autorité des aînés des clans, et les Assamites n'ont pas encore été affaiblis par leurs congénères occidentaux. Nosferatus, Toreadors, Fils de Set, Ravnos, et Gangrels sont à peu près tels que les joueurs les connaissent.

En 1199, les vampires vivent en seigneurs de la nuit, qu'ils contrôlent un territoire ou aient décidé de mener une vie vagabonde. La société vampirique de l'époque est plus brutale, plus rigide, que celle du XXIe siècle : les Anciens utilisent dans leurs querelles de clocher les jeunes vampires comme de la chair à canon, et aucune autorité ne vient tempérer la puissance d'un Prince sur son Domaine. Le nombre de vampires étant très important par rapport à la population humaine, les Traditions sont implacablement appliquées, et la mortalité chez les jeunes vampires est très importante. Seule l'ancienneté compte, et c'est ce qui provoquera quelques siècles plus tard le schisme entre les clans et la création du Sabbat, à l'époque de l'Inquisition. Car la méfiance de la population, l'absence d'activité humaine à la nuit tombée, la présence de garous dans une nature encore sauvage, sont des facteurs qui rendent la dissimulation particulièrement difficile, et la menace de l'Inquisition se rapproche...

On retrouve encore une fois le même système de règles, le système Storyteller de White Wolf. Chaque personnage possède neuf attributs groupés en trois ensembles (Mental, Physique et Social), et des capacités réparties en trois groupes (Talents, Compétences et Connaissances). Toutes ces données sont normalement notées sur 5, et pour réaliser une action on fait la somme de la capacité et de l'attribut qui paraissent appropriés, le résultat donnant le nombre de D10 à lancer. On compte le nombre de dés indiquant un score supérieur ou égal à la difficulté définie par le type d'action, le nombre de "succès" permettant de qualifier l'action.

Après six ans d'existence, la gamme, à l'occasion de la sortie de la seconde édition du livre de base, a été repensée et réorganisée de telle façon qu'il s'agit maintenant d'une gamme différente mettant l'emphase sur l'univers commun à tous les jeux du Conteur se situant au Moyen-Age : Dark Ages. Il existe trois campagnes faisant le lien entre l'Age des Ténèbres, l'Ere Victorienne et la période contemporaine : Chronica TransylvaniaGiovanni Chronicles et The Ventrue Chronicle.

Avis

Donnez votre avis

Vampire : L'âge des ténèbres deluxe édition (20ème anniversaire)

Vampire : L'âge des ténèbres deluxe édition (20ème anniversaire)

Donnez votre avis